Catégories
Santé

Comment soigner la scarlatine ?

La scarlatine est une maladie contagieuse et infectieuse qui est causée par le streptocoque du groupe A. Elle se manifeste le plus chez les enfants âgés de 1 à 15 ans, et se contamine par le canal des voies liées à la respiration (par la toux ou le rhume). Mal traitée, elle peut être à l’origine des complications importantes comme l’autisme, le rhumatisme aigu des articulations, l’albuminurie transitoire, etc. Il est donc crucial de savoir comment soigner cette maladie afin de réduire l’inconfort et la douleur chez vos enfants.

Les différents symptômes de la scarlatine

Le temps d’incubation de la scarlatine est de quatre jours au moins. Son premier symptôme une fois que l’enfant l’attrape est l’apparition de la fièvre (39°C). Ensuite, surviennent le mal de gorge, les ganglions enflés et douloureux, les rougeurs de la gorge et les difficultés pour avaler les aliments. A tout ceci, s’ajoute également des douleurs au niveau de l’abdomen, suivi des vomissements.  

Il est important de noter que le malade atteint de la scarlatine est contagieux au cours de la période d’angine.

Traitement de la scarlatine

Les antibiotiques sont le traitement adapté pour lutter contre la scarlatine. Celles-ci doivent être prescrites par un docteur, dès l’instant que le Test de Diagnostic Rapide effectué est positif. Ce test s’effectue grâce à un écouvillonnage de la gorge au sein d’un cabinet médical ou hôpital.

Ce suivi médical permet de diminuer la période pendant laquelle le malade est contagieux. Celle-ci dure de 10 à 21 jours sans prise de traitement, et peut faire uniquement 24 à 48h avec un traitement médical adapté.

Bien évidemment, il est conseillé d’isoler le patient pour que la maladie ne se contamine pas par les autres membres de la famille. Toutes les personnes qui possèdent une angine dans l’entourage du malade devront être soignées par les antibiothérapies.

Quelles sont les mesures de prévention d’une scarlatine ?

Jusqu’à ce jour, on ne trouve pas un vaccin qui permet de prévenir la scarlatine. Sa principale prévention est due à l’hygiène personnelle et collective. Dans l’état présent des informations répertoriées, un traitement sous antibiotique préventif n’est pas conseillé pour les personnes contact sans avoir un facteur de risque.

Plusieurs personnes sont prises comme à risque d’infection. Il s’agit de celles qui :

  • Sont âgées à plus de 65 ans,
  • Ont une varicelle croissante,
  • Ont des brûlures à cause des lésions cutanées,
  • Ont le diabète, cancer, VIH, insuffisance du cœur,
  • Possèdent une toxicomanie intraveineuse.

Celles dites sujet contact sont :

  • Les personnes habitant dans la maison du cas,
  • Les rapports physiques intimes,
  • Les personnes qui ont fait face à plusieurs situations qui reproduisent des contacts de nature intra-familiale comme la crèche, les établissements des personnes en âge avancé, les personnes qui ont fait des sports nécessitant des contacts physiques avancés.

 Ces divers contacts se font pendant la semaine qui précède le début de la maladie et jusqu’à ce que les 24 premiers temps dédiés au traitement précis du cas finissent. Les collaborateurs du lieu de service, voisins, amis de classe ou de loisirs ne doivent pas être pris tel que des sujets contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *