Naviguer dans le monde des compléments sportifs peut sembler intimidant, mais si vous avez des priorités claires, il devient alors plus facile de prendre des décisions sur ce qu’il faut prendre et pourquoi.

Voici 3 compléments alimentaires populaires qui peuvent vous aider à atteindre les objectifs sportifs les plus courants et à améliorer vos performances sportives.

1. Le complément alimentaire Rhodiola

Si vous êtes coureur de fond, cycliste ou nageur, ou si vous souhaitez simplement pouvoir vous entraîner plus longtemps, la rhodiola rosea pourrait vous donner l’avantage.

C’est ce qu’on appelle un « adaptogène« , ce qui signifie qu’elle aide votre corps à s’adapter au stress, plutôt qu’à le combattre, en corrigeant les déséquilibres hormonaux.

Elle aide notamment à moduler l’accumulation de l’hormone du stress, le cortisol.

Une étude de 2010 suggère que la rhodiola rosea peut également agir comme antioxydant, réduisant l’accumulation de toxines et les dommages aux tissus musculaires après une séance d’entraînement aérobique.

De plus, cette herbe incroyable a également été associée à la santé du cerveau et a permis de traiter avec beaucoup de succès la dépression légère à modérée.

2. Le complément alimentaire Créatine

Vous essayez de tirer le maximum de ce dernier poids lourd ?

Ou vous voulez ajouter quelques sprints de 400m à votre session ?

Pensez à vous donner un coup de pouce sous forme de créatine monohydrate.

Où en trouver ? Visitez des boutiques spécialisées comme https://biophytonature.com/.

Souvent considérée comme étant réservée aux culturistes et aux sprinters, la créatine est en fait un complément bien étudié.

Elle est couramment utilisée par les sportifs dans toutes les disciplines, tant professionnelles que récréatives.

La créatine est essentiellement une forme de carburant, du type utilisé dans des mouvements courts, puissants et aigus.

On la trouve dans les aliments tels que la viande et le poisson, mais aussi produite par votre corps.

Cependant, le corps ne stocke qu’une petite quantité de créatine dans les muscles.

La participation à tout exercice caractérisé par de courtes séries répétées d’efforts intenses, comme l’entraînement à la résistance, le sprint et le powerlifting, signifie que les réserves de créatine peuvent s’épuiser au cours d’une séance d’entraînement, ce qui entraîne une réduction des performances.

Des recherches montrent qu’une supplémentation quotidienne d’au moins 3 g de créatine sous forme de pilule ou de poudre a des effets positifs sur l’entraînement de résistance et l’entraînement intermittent de haute intensité.

Elle peut également être bénéfique pour les exercices d’endurance aérobique de plus de 150 minutes, et même stimuler le fonctionnement du cerveau.

Il faudrait manger au moins 750 g de viande et de poisson (crus !) pour ne consommer que 2 g de créatine, donc un supplément pourrait être la solution, surtout si vous êtes végétarien ou végétalien.

3. L’huile de poisson comme complément alimentaire

Nos articulations prennent un véritable coup lorsque nous courons, sautons, pratiquons des sports d’impact ou simplement marchons pendant de longues périodes.

Elles se bloquent également lorsque nous restons assis pendant des heures et, si nous portons un poids supplémentaire, le problème s’aggrave, que nous soyons assis ou en mouvement.

Lorsqu’elles sont malheureuses, les articulations (nous en avons plus de 300) deviennent raides, douloureuses et enflammées.

Si vous voulez conserver votre souplesse, il est important de rester actif et de faire bouger vos membres sur toute la gamme de mouvements grâce à des activités telles que le yoga et la natation.

Des études ont montré que les acides gras oméga-3, présents dans les poissons gras comme les sardines, le hareng, le maquereau et le saumon, jouent un rôle dans la protection contre de nombreuses affections, notamment les maladies cardiaques.

Ils ont également un impact positif sur la santé de nos articulations en aidant à réduire l’inflammation causée par un entraînement intensif ou d’autres types de stress sur le corps.

Les oméga-3 purifiés sous forme de comprimés ou de liquides (à conserver de préférence au réfrigérateur) nous permettent d’en prendre davantage, surtout si vous ne mangez pas de poisson gras dans votre régime alimentaire.

Catégories : Uncategorized

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *