Catégories
Uncategorized

Comment prendre soin d’une personne âgée ? 6 facteurs importants

La prestation de soins peut entraîner des changements majeurs dans la dynamique familiale. Des problèmes physiques, émotionnels, sociaux et financiers peuvent survenir, affectant les rôles, les responsabilités et les sentiments de chaque membre de la famille. Un tel changement généralisé de la dynamique familiale peut entraîner une tension accrue et des désaccords fréquents. Les frictions constantes peuvent être frustrantes, mais apprendre ce qui se passe dans une communication saine et bidirectionnelle peuvent aider les membres de la famille à se comprendre et à interagir les uns avec les autres plus facilement et plus efficacement.

Ne donnez pas de conseils qu’ils ne demandent

Les parents ont guidé et conseillé leurs enfants toute leur vie, de ce fait, entendre les conseils d’un enfant, même d’un enfant adulte, pourrait ne pas être aussi bien reçus. Ce scénario met en évidence la perception de l’inversion des rôles parent-enfant qui se produit souvent dans la prestation de soins, et cela peut être difficile à accepter pour le parent.

Par conséquent, il est préférable d’éviter de donner des conseils, sauf si vous êtes sûr qu’ils ont été demandés. Il est généralement préférable de laisser un tiers spécialisé de votre région, comme une aide a domicile à Marseille, être le conseiller. Vous pouvez fournir des encouragements et du soutien, sans distribuer de conseils.

Écoutez ce que dit votre parent âgé

Écoutez vraiment ce que dit votre aîné. Ne l’interrompez pas et ne ressentez pas le besoin de combler les périodes de silence qui interrompent souvent les conversations. Une brève pause peut signifier que le membre de votre famille envisage une réponse réfléchie à la conversation et à la manière de répondre. Cependant, l’écoute va dans les deux sens, alors essayez de déterminer si la personne entend également ce que vous dites.

Acceptez les différences d’opinion

Peu importe à quel point une famille est unie, tout le monde ne sera pas d’accord tout le temps. Respectez les opinions des autres comme vous voudriez que les vôtres le soient, et ne négligez pas ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Écoutez toutes les parties et essayez de faire des compromis lorsqu’une décision doit être prise.

Parlez clairement

Certaines personnes âgées n’aiment pas admettre qu’elles sont malentendantes ou qu’elles ont du mal à comprendre la conversation qui les entoure. Restez calme et parlez d’une manière douce et terre-à-terre. Parlez plus fort, si nécessaire, mais ne criez pas. Assurez-vous d’indiquer clairement et évitez de marmonner et de parler trop vite. Concentrez-vous sur une idée à la fois et faites des phrases courtes et simples. Si votre proche ne comprend toujours pas ce que vous dites, essayez de formuler différemment et d’utiliser des mots différents.

Ne soyez pas condescendant

Assurez-vous que votre tentative « d’augmenter le volume » et de ralentir votre façon de parler ne semble pas condescendante. Même si votre parent souffre de démence ou de perte auditive extrême, ne lui parlez pas comme s’il était un enfant. Être condescendant est un moyen infaillible de démarrer une dispute.

Choisissez le bon environnement

Évitez d’avoir des conversations approfondies ou importantes dans des environnements où il y a beaucoup de bruits ou d’activités distrayantes. Éteignez le téléviseur ou la radio, ou au moins baissez le volume. Faites face à la personne pendant que vous lui parlez afin qu’elle puisse capter vos expressions faciales et lire sur vos lèvres, si nécessaire. Lorsque vous parlez en groupe, faite attention à ce que l’aîné ne soit pas au bout de la table. Il vaut mieux les placer au milieu pour que la conversation se passe autour d’eux.

Considérez ce que c’est que d’être plus âgé

La plupart des personnes âgées subissent une série de pertes à mesure qu’elles vieillissent et s’efforcent de garder le contrôle d’elles-mêmes et de leur environnement. Même si communiquer avec un être cher est frustrant et compliqué, faites de votre mieux pour le maintenir impliqué dans les conversations et les décisions auxquelles il peut participer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *