Vous savez ce qu’on dit, ça arrive. Mais pour plusieurs millions e français, parfois ça n’arrive pas. C’est vrai, on parle de constipation.

Qu’est-ce que la constipation ?

Si on veut consulter le dictionnaire, la constipation est « une condition dans laquelle il y a une difficulté à vider les intestins ».

En termes simples, la constipation est une difficulté à aller à la selle. Il y a de fortes chances qu’elle vous ait affecté, vous ou un de vos proches, à un moment ou à un autre.

Nous avons donc tous une certaine expérience de la constipation, sous une forme ou une autre.

Nous avons demandé à de vrais médecins quels étaient les véritables remèdes maison pour soulager rapidement la constipation.

Dans cet article, nous avons compilé leurs réponses afin que vous puissiez mieux comprendre les causes de la constipation, comment prévenir le problème, ce que vous pouvez faire pour vous soulager et quand consulter un médecin.


Quelles sont les principales causes de la constipation ?

Le lait de vache et les produits laitiers sont en grande partie responsables de notre épidémie de constipation.

Contrairement à la croyance populaire, nos os ne s’effritent pas sans eux. En fait, des études montrent que les exclure rend nos os plus solides.

Les médicaments y contribuent aussi largement :

  • antiacides contenant de l’aluminium,
  • médicaments contre l’hypertension,
  • antidépresseurs,
  • médicaments contre les crises d’épilepsie,
  • opioïdes comme la codéine et la morphine,
  • suppléments de fer,
  • médicaments contre la nausée, pour n’en citer que quelques-uns.

Les causes de la constipation sont nombreuses et variées. La cause la plus courante est d’ordre alimentaire, plus précisément le manque de fibres.

Cependant, il existe de nombreuses autres causes et facteurs contributifs tels que:

  • les problèmes de thyroïde, le diabète,
  • certains médicaments,
  • l’âge
  • et le manque d’exercice physique.

Il est moins fréquent, mais toujours possible, d’avoir un problème physique impliquant les intestins, la région anale et rectale, ou les muscles qui contrôlent le caca.

À cela s’ajoutent les mauvaises habitudes en matière de salle de bains, qui font désormais partie de notre culture et qui contribuent à la constipation d’innombrables personnes.

Les hormones chez les femmes enceintes, ménopausées et post-partum ainsi que les mauvaises habitudes alimentaires et les mauvais comportements.

Une posture et un positionnement incorrects pour déféquer peuvent également y contribuer.

Régime alimentaire déséquilibré :

Les produits laitiers, les aliments raffinés et transformés, les aliments frits et autres qui provoquent une constipation occasionnelle, lorsqu’ils sont consommés de manière excessive, peuvent entraîner une constipation chronique.

Médicaments :

Certains médicaments peuvent provoquer une constipation chronique. Veillez à lire les effets secondaires sur les étiquettes.

Inactivité et manque d’exercice :

Rester actif et en forme est l’un des meilleurs moyens de prévenir et de soulager la constipation occasionnelle.

Altération des habitudes intestinales :

L’une des causes les plus fréquentes de la constipation occasionnelle est de ne pas aller à la selle ou d’ignorer l’envie d’y aller.

Rarement, le fait de retenir ses selles ne causera pas de problèmes à long terme, mais le fait de le faire fréquemment peut créer un peu d’embouteillage dans le tractus intestinal.

Le stress :

Si vous ne trouvez pas le moyen de réduire votre stress quotidien, vous risquez de souffrir de constipation.

Nous sommes tous confrontés au stress tout au long de la journée et y réagissons différemment.

Obtenez le soulagement dont vous avez besoin avant que le stress ne devienne un problème aggravé.

La constipation peut avoir plusieurs causes profondes.

Une des causes principales de la constipation est un régime alimentaire composé d’aliments riches en graisses et en sucre.

Ce type de régime prive les intestins de fibres alimentaires qui contribuent à favoriser les selles.

Parmi les autres causes alimentaires de la constipation, on peut citer le fait de ne pas boire suffisamment de liquides ou de manger de grandes quantités de produits laitiers.

Des troubles tels que le syndrome du côlon irritable, les fissures anales ou les hémorroïdes, les obstructions intestinales et les problèmes de plancher pelvien peuvent également provoquer la constipation.

Elle peut également être provoquée par divers médicaments, tels que les analgésiques, les antidépresseurs et les antiacides.

Les mauvaises habitudes en matière de salle de bains sont une autre cause. Il est important d’aller faire caca dès que vous en avez envie.

Si vous retardez l’envie de faire caca, davantage de liquides (et de sels) seront absorbés par les selles dans le bas de l’intestin, ce qui rend la tâche plus difficile.

La plupart des gens sont constipés s’ils sont trop occupés pour aller aux toilettes, surtout les enfants.

Résumé

Il semble y avoir un consensus général parmi nos médecins sur les causes de la constipation. Nous pouvons résumer ces causes comme étant liées à ce qui suit :

  • Régime alimentaire
  • Mode de vie/Exercice
  • Médicaments/maladies
  • Posture quand vous allez à la selle

Comment prévenir la constipation?

L’un des moyens les plus importants de prévenir la constipation est d’augmenter les fibres dans votre alimentation.

Les fibres sont un glucide que notre corps ne peut pas digérer, ce qui est une bonne chose. Elles se trouvent en différentes quantités dans toutes les plantes que nous mangeons.

Elles passent dans notre système digestif, absorbent l’eau et augmentent la quantité de nos selles, ce qui facilite les selles.

Un faible apport en fibres est la cause principale de la plupart des problèmes de constipation et de butin que les gens rencontrent.

Gardez à l’esprit que les fibres ont encore plus d’avantages que l’amélioration des selles, notamment la diminution du risque de maladie cardiaque ou de diabète de type 2.

De plus, elles vous aident à perdre du poids en vous donnant la sensation d’être rassasié plus longtemps.

N’oubliez pas que votre corps a besoin d’au moins 25 à 40 grammes de fibres par jour. Les personnes qui constipent facilement ont besoin de quantités plus importantes.

Cependant, le français moyen mange bien moins de la moitié de l’apport quotidien suggéré en fibres.

Vous devriez établir un plan quotidien de fibres qui vous convienne et qui vous permette d’aller à la selle rapidement et facilement.

Comment pouvez-vous augmenter votre consommation quotidienne de fibres ?

La manière la plus évidente est de manger beaucoup de fruits et de légumes.

Cependant, si vous avez du mal à suivre un régime riche en fibres (75 % de légumes et de fruits pour les repas et les collations), l’ajout d’un supplément de fibres journalières de haute qualité peut vous aider.

Ce sera un complément bienvenu pour vos intestins. Il est également important de s’assurer que vous buvez beaucoup d’eau avec les fibres car les fibres sans eau adéquate peuvent en fait aggraver la constipation.

Votre corps peut produire plus de gaz à mesure que vous augmentez les fibres. C’est pourquoi il est préférable d’augmenter lentement vos fibres quotidiennes.

Cela peut prendre quelques semaines pour atteindre votre objectif, mais les bénéfices que vous en tirerez à la fin seront inestimables.

Une différence entre les fibres et les laxatifs.

Les fibres naturelles agissent comme un agent gonflant pour aider à avoir des selles douces et faciles. Il y a de nombreux avantages à suivre un régime riche en fibres.

Les laxatifs, en revanche, peuvent augmenter la fréquence des selles en stimulant le transit intestinal, en attirant un supplément d’eau dans le gros intestin ou en agissant comme lubrifiant pour faciliter le passage des crottes.

Certains aliments, comme les pruneaux, contiennent des fibres, mais ils stimulent également le côlon.

C’est donc cet effet laxatif qui fait que les gens vont à la selle après avoir mangé des pruneaux ou bu du jus de pruneau.

L’utilisation occasionnelle de petites quantités d’un laxatif n’est généralement pas nocive.

Mais leur utilisation fréquente peut entraîner une dépendance ou des complications négatives, voire potentiellement dangereuses.

Il est très important de discuter avec votre médecin de tout changement de votre régime alimentaire ou des médicaments que vous comptez prendre.

En même temps que vous augmentez votre consommation de fibres et d’eau, vous devez vous assurer que vous faites caca comme notre corps a été conçu pour faire caca.

Mettre un tabouret sous vos pieds pendant que vous allez à la selle peut vous permettre de retrouver la bonne position pour faire caca.

C’est-à-dire s’accroupir et non s’asseoir. Notre corps est conçu pour faire caca dans une position accroupie, car il redresse le rectum, qui est la dernière zone de stockage.

Le fait de redresser le rectum lui permet de se vider correctement. Cela fait remonter vos genoux, vous met davantage en position accroupie et vous aide à évacuer plus facilement les selles.

Ce qui permet à celles-ci de s’écouler au lieu d’avoir à les pousser.

Enfin, il est très important de ne pas passer plus d’une à deux minutes aux toilettes.

Conseils:
Veillez à ne vous asseoir sur les toilettes que lorsque le caca est prêt à sortir, au lieu de rester assis à attendre que quelque chose se passe.

Comment prévenir la constipation:

  • Mangez plus d’aliments riches en fibres: en augmentant votre consommation d’aliments riches en fibres, vous pouvez réduire considérablement vos risques de constipation et d’autres problèmes liés au côlon.
  • Buvez des liquides nutritifs: eau purifiée, thé vert, jus de fruits biologiques/maison.
  • Faites régulièrement de l’exercice : plus vous bougez, plus vos intestins bougent.
  • Moins de stress: prenez un peu de temps libre et faites quelque chose pour vous-même.
  • Prenez un supplément de probiotiques: les probiotiques vous aideront à introduire des bactéries bénéfiques dans votre intestin.
  • Hydratez-vous avec au moins 8 verres d’eau par jour.
  • Dormez suffisamment.

La meilleure façon de prévenir la constipation

Est d’adopter d’abord des habitudes alimentaires saines. Buvez suffisamment de liquides (8 verres par jour), mangez des fibres et faites de l’exercice régulièrement.

Essayez de consommer environ 14 grammes de fibres pour 1 000 calories. Faites caca quand l’envie vous prend, généralement à la même heure chaque jour.la plupart des gens y vont le matin. Donnez-vous le temps de faire caca.

Si vous voulez prévenir la constipation, veillez à suivre un régime alimentaire riche en fibres et à bien vous hydrater.

Il a été démontré que l’exercice régulier, comme la marche, augmente le mouvement des intestins et prévient la constipation.

Résumé

Une fois de plus, nous constatons un consensus assez général parmi nos médecins. Afin de prévenir la constipation, essayez ce qui suit :

  • Manger sainement, de manière équilibrée et riche en fibres
  • Faire de l’exercice régulièrement
  • Rester hydraté
  • Essayez de soulager le stress
  • Prenez un probiotique
  • Crotte dans la bonne posture

Quels sont les remèdes maison les plus efficaces pour soulager la constipation ?

Voici mes 10 remèdes naturels contre la constipation.

Les probiotiques :

Le yaourt et le kéfir constituent un excellent petit-déjeuner, qu’ils soient consommés tels quels ou mélangés à vos céréales préférées ou à du granola sans céréales.

Les souches probiotiques de Lactobacillus et de Bifido bacterium favorisent un intestin sain. Ce qui se traduit par une évacuation plus facile.

Les personnes qui consomment régulièrement des probiotiques bénéficient :

  • d’une fréquence accrue,
  • une meilleure consistance des selles
  • et d’un temps de transit digestif réduit.

L’eau :

Rester hydraté facilite la digestion et soutient la fonction musculaire. Lorsque l’organisme reçoit suffisamment d’eau, le système digestif peut traiter les nutriments et évacuer les déchets en douceur.

Mais quelle quantité d’eau est suffisante ?

Prenez toujours un verre lorsque vous avez soif pour commencer. En général, vous devez diviser votre poids corporel par deux, prendre ce nombre et boire autant de centilitres d’eau.

Vous devrez peut-être modifier cette répartition en fonction de vos besoins individuels et de votre niveau d’activité.

Jus de pruneaux et pruneaux :

Les pruneaux sont riches en fibres et en sorbitol, un hydrate de carbone que le corps digère lentement.

Lorsque les fibres et le sorbitol se déplacent le long des intestins, ils recueillent de l’eau qui ramollit les matières fécales.

Commencez par un verre de 25 cl de jus de pruneau ou de 2 à 3 pruneaux. Laissez leur un peu de temps pour travailler avant d’en rajouter.

Car un excès de fibres et de sorbitol peut provoquer des ballonnements, des gaz et des diarrhées.

Aliments riches en magnésium :

Le magnésium est essentiel à la santé des muscles et au péristaltisme, c’est-à-dire au mouvement des aliments le long du tube digestif.

Une faible consommation de magnésium a été associée à une augmentation de l’incidence de la constipation.

Un apport adéquat en magnésium permet de diriger l’eau vers les intestins, ce qui garde les selles molles et plus faciles à déplacer.

Les noix, le poisson et les légumes à feuilles vertes comme les épinards sont riches en magnésium.

Le café :

Cette infusion matinale, en particulier le café noir, stimule la digestion et contient des fibres, de l’huile et de l’eau, qui aident à maintenir les intestins en mouvement.

Une tasse ou deux suffisent. Notez qu’il n’est pas recommandé d’utiliser le café comme une solution permanente à la constipation.

Bicarbonate de soude et eau chaude :

Mélangez une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un quart de tasse d’eau chaude.

Ce mélange devrait soulager la douleur et la pression associées à la constipation.

Le bicarbonate est censé réduire les symptômes associés aux brûlures d’estomac. Plus on le boit rapidement, plus il semble être efficace.

Huile d’olive :

Essayez de prendre une cuillère à soupe d’huile d’olive avant de prendre votre petit déjeuner le matin.

En tant qu’huile à forte densité nutritionnelle, elle stimule le tube digestif.

Elle lubrifie également les intestins et offre en même temps une protection antioxydante.

Les haricots :

Riche en fibres, un repas contenant des haricots présente de nombreux avantages similaires à celui contenant des pruneaux.

Les fibres gardent les selles molles, et les protéines ont des avantages supplémentaires pour la croissance et la réparation des tissus corporels.

Les haricots sont également riches en nutriments essentiels pour la santé et le fonctionnement des muscles.

L’exercice physique :

Le mouvement favorise la santé musculaire et stimule la digestion. Une promenade après les repas peut donc aider à faire bouger les choses.

Pour les cas de constipation occasionnelle, les exercices du plancher pelvien se sont avérés plus efficaces que les laxatifs.

Le yoga, le Pilates et même la course à pied peuvent encourager le mouvement des déchets le long du tractus intestinal.

Les plantes:

Les graines de lin, le psyllium et le fenugrec sont les herbes recommandées pour commencer à lutter contre la constipation.

Elles sont plus douces pour l’estomac et entrent dans la catégorie des laxatifs en vrac.

Les herbes purgatives comme le séné, l’aloès et le nerprun sont également utiles pour lutter contre la constipation.

Gardez simplement à l’esprit que ces herbes ne sont pas destinées à un usage à long terme.


D’autres alternatives naturelles à la constipation

Vous pouvez tenter un régime d’élimination des produits laitiers, mais vous devez le faire pendant au moins un mois.

Pendant ce temps, augmentez la quantité de fibres avec des laxatifs de charge comme Citrucel, Metamucil et/ou utilisez un laxatif osmotique comme Miralax.

Le tractus intestinal est paresseux et étiré lorsqu’on a souffert de constipation pendant une longue période.

Par conséquent, votre objectif en matière de consistance des selles doit être comparable à celui d’une glace au lait pour permettre au côlon de revenir à sa taille initiale et naturelle et aussi pour laisser aux nerfs étirés responsables de son déplacement le temps de guérir.

Il est également important d’avoir des selles de cette consistance pendant au moins un mois. Vous pouvez augmenter ou diminuer la quantité de ces laxatifs non-habituels en fonction de la consistance de vos selles (trop molles, diminuer ; pas assez molles, augmenter).

Une fois que les selles sont régulièrement molles, réduisez progressivement la quantité de laxatifs.

Une fois que vous les avez éliminés, vous pouvez recommencer à ajouter des produits laitiers (je ne recommande pas le lait en général), mais si la constipation revient (boules dures, pépites, effort pour y aller), faites de votre mieux pour l’éviter.

Le Citrucel et le Metamucil peuvent être pris régulièrement comme sources de fibres, mais les graines de lin et les graines de chia moulues peuvent fournir davantage de fibres naturelles.

Là encore, éviter les aliments hautement transformés sera d’une aide précieuse. C’est-à-dire tout ce qui est fabriqué dans un laboratoire de transformation des aliments et qui se présente sous forme de sacs ou de boîtes, comme:

  • les chips,
  • les barres granola,
  • les biscuits,
  • les bonbons,
  • les barres protéinées,
  • les céréales pour petit déjeuner,
  • etc.

Choisissez des aliments issus de la terre, comme ceux qui poussent dans les arbres et dans le sol.

Les probiotiques peuvent aussi aider certaines personnes à devenir plus régulières.


L’auto-massage pour la constipation simple et facile à réaliser.

Il consiste en des mouvements circulaires appliqués sur un trajet d’environ dix points dans le bas de l’abdomen, pour aider à déplacer le contenu des intestins.

Remarque : si vous êtes une nouvelle maman et que vous avez eu un accouchement par voie vaginale, vous pouvez effectuer ce massage abdominal dès le lendemain de l’accouchement.

Toutefois, si vous avez subi une césarienne, vous devez attendre au moins un mois jusqu’à ce que vos cicatrices soient bien cicatrisées.

Dans les deux cas, il est préférable d’attendre d’avoir l’autorisation de votre médecin avant de faire ce massage.

Comment faire un massage abdominal?

  1. Allongez-vous dans un endroit confortable comme votre lit.
  2. Placez un oreiller sous vos genoux.
  3. Placez 2 ou 3 doigts dans le bas du côté droit de votre abdomen, au-dessus du premier point de massage , et appliquez doucement une pression constante et modérée. Si vous ressentez des douleurs, relâchez la pression.
  4. Maintenez cette pression en déplaçant vos doigts dans un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre pendant environ 10 secondes. Remarque : n’utilisez pas de mouvements dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.
  5. Passez au point de massage suivant et répétez comme ci-dessus.
  6. Continuez progressivement les cercles de massage dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à votre cage thoracique, puis jusqu’au côté gauche de votre abdomen, et enfin jusqu’au côté intérieur gauche de votre bassin. Chaque parcours de massage doit durer au total 1 minute.
  7. Répétez l’ensemble du massage de votre côté droit à votre côté gauche 3 à 4 fois, une fois par jour.

Vous pouvez aussi essayer le Triphala Plus 2 capsules deux fois par jour.


Constipation: quand dois-je consulter un médecin ?

Assurez-vous que l’intervention médicale se fait auprès d’un fournisseur de médicaments fonctionnels, sinon vous n’obtiendrez qu’une ordonnance pour un laxatif. Consultez un médecin si :

  • vous n’êtes pas allé à la selle depuis plus de trois jours
  • il y a du sang dans vos selles
  • vous présentez d’autres symptômes tels que des douleurs abdominales, des crampes, des ballonnements et des gaz.

Les gens, en particulier les personnes âgées, croient souvent qu’ils sont constipés alors qu’ils ne le sont pas.

Les habitudes intestinales changent avec l’âge. La fréquence normale des selles peut aller de trois fois par jour à trois fois par semaine.

Si vous pensez être atteint de constipation chronique, consultez votre médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement. Appelez votre médecin si :

  • la constipation est nouvelle pour vous
  • la constipation a persisté pendant plus de trois semaines et vous y allez trois fois par semaine ou moins
  • vos selles sont dures et difficiles à passer
  • vous perdez du poids sans essayer
  • vous avez de fortes douleurs à la défécation
  • vous avez du sang dans les selles

Consultez votre médecin pour écarter des affections plus graves comme le cancer colorectal ou l’inertie du côlon.

Votre médecin peut vous suggérer des médicaments pour aider à surmonter une constipation occasionnelle.

Même si la constipation de nombreuses personnes n’est pas le signe d’un problème sous-jacent, elle peut parfois l’être.

Il est donc important de consulter votre médecin pour toutes vos questions de santé.

Vous ne devez jamais être gêné de parler de constipation, de problèmes de caca ou de problèmes de butin avec votre médecin.

Consulter un médecin connaissant bien ces problèmes pour discuter de vos symptômes et vous faire passer un bon examen est inestimable.

Certains symptômes peuvent nécessiter un examen ou des tests supplémentaires.

Ces symptômes comprennent un changement dans vos habitudes intestinales (selles liquides, constipation, diarrhée), la présence de sang dans les selles, des problèmes dans la région anale tels que des douleurs, des saignements, des démangeaisons ou une masse, une constipation sans amélioration avec des fibres et de l’eau, une perte de poids ou des douleurs abdominales.

En principe, tout problème nouveau ou différent doit être discuté avec votre médecin.

En outre, si votre médecin vous donne un plan de traitement qui ne fonctionne pas, vous devez lui faire un rapport et le lui faire savoir.

Toutes ces raisons sont des raisons urgentes pour consulter un professionnel de la santé :

  • si vous ou un membre de votre famille avez de gros selles (indice courant : souvent assez grosses pour boucher la toilette)
  • s’ils s’efforcent constamment de partir, si, en s’essuyant, on voit du sang sur le papier toilette ou dans le caca
  • si les selles prennent systématiquement la forme d’un crayon ou d’une diarrhée aqueuse
  • si les selles deviennent noires ou blanches
  • en cas de perte de poids involontaire
  • si les douleurs abdominales chroniques affectent la qualité de vie
  • Si vous ressentez de fortes douleurs abdominales, surtout si elles sont suffisamment intenses pour vous faire doubler, avec une douleur de 10/10, surtout si elles sont associées à des vomissements (vomissure verte en particulier), consultez un médecin d’urgence. ~Dr. Struble

Résumé:

Si vous avez parfois du mal à faire caca, essayez certains de ces remèdes maison. Si vos problèmes de constipation sont plus graves et associés à une douleur intense ou si vous voyez du sang ou des couleurs étranges dans vos selles, il est probablement temps de consulter un médecin.


Notre avis su les remèdes naturels contre la constipation

On dit que la meilleure défense est une forte attaque. Il est toujours plus facile de prévenir la constipation que de la traiter.

Mais si vous vous trouvez dans les griffes douloureuses de la constipation, essayez certains de ces remèdes maison pour un soulagement rapide.

AVERTISSEMENT : Comme toujours, demandez l’avis de votre propre médecin qualifié ou d’un autre prestataire de soins de santé pour toute question concernant les symptômes ou un problème médical.

Catégories : remede naturel

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *