Pouvez-vous soigner les vers intestinaux avec un traitement à l’ail ou un remède maison ?

L’oxyurose est l’une des infections parasitaires intestinale la plus courante chez nous. Elle survient souvent chez les enfants d’âge scolaire, en partie parce qu’ils sont généralement moins assidus au lavage des mains. Les jeunes enfants partagent souvent des objets et se frottent les uns aux autres en jouant. Ce qui peut les exposer à un risque de réinfection.

Ainsi, vous risquez d’ingérer ce minuscule organisme aisément sans vous en rendre compte. Après leur ingestion, ils peuvent voyager dans votre système digestif et pondre leurs œufs dans les plis de la peau près de votre anus. Vous pouvez alors ressentir des brûlures ou des démangeaisons extrêmes autour de votre anus. Certaines personnes ne présentent aucun symptôme.

Si vous ou un de vos proches est atteint de parasitose intestinale, tous les membres de votre foyer doivent être traités.

Existe-t-il des remèdes maison contre les oxyures ?

Bien qu’il existe des remèdes pour traiter les vers intestinaux. Ils ne constituent pas un traitement de première intention recommandé. Le soutien à l’utilisation de ces remèdes maison est principalement anecdotique. Cela signifie qu’aucune études scientifiques viennent appuyer ces croyances pour soigner les vers intestinaux.

Ce qui peut fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas forcément pour d’autre. Cependant, si vous souffrez d’allergies, vous devez être prudent lorsque vous essayez des remèdes maison. Essayez toujours le traitement sur une toute petite zone de votre peau avec de tester sur la partie affectée.

Découvrez trois solutions naturelles à tester contre les vers intestinaux :

L’ail cru :

Un traitement à base d’ail est réputé pour tuer les œufs existants et empêcher les oxyures femelles de pondre à nouveau. Pour l’utiliser correctement, vous pouvez soit en manger par petites doses ou en passer comme pommade sur la zone localisée.

Si vous souhaitez ingérer l’ail, coupez une gousse en dés et mélangez-la à des pâtes ou saupoudrez-la sur du pain. Pour les plus téméraires d’ente vous, il est possible de l’ingurgiter naturellement.

Pour créer une pommade, hachez quelques gousses d’ail et réduisez-les en pâte. Mélangez la pâte d’ail avec une petite quantité de vaseline ou d’une autre huile de base. Trempez un coton-tige propre dans le mélange et appliquez la pommade sur votre anus. Ne l’utilisez pas si vous avez la peau sensible, si la zone présente une sensation de brûlure ou si vous avez une peau abîmée, des hémorroïdes ou une inflammation dans la zone.

Huile de noix de coco :

Si vous aimez la noix de coco, alors profitez en. Grâce à ses nombreuses propriétés (antivirales), elle peut combattre la parasitose intestinale et vous aider à vous sentir mieux. Pour que le traitement fonctionne parfaitement, voici comment procéder :

  1. Boire une cuillère à café d’huile de coco tous les matin
  2. Appliquez un peu d’huile sur la zone tous les soir avant d’aller au lit.

Carottes crues :

On pense que le fait de manger une tasse de carottes crues râpées deux fois par jour peut aider votre corps à pousser les vers dans vos intestins. En effet, les carottes, riches en fibres, peuvent améliorer la digestion et favoriser le transit intestinal.

Quand consulter votre médecin ?

Si vous pensez que vous ou l’un de vos proches souffrez d’une oxyurose, vous devez renoncer aux remèdes maison et consulter immédiatement un médecin. Les oxyures sont contagieux, et retarder le traitement peut mettre en danger votre entourage.

Si vous décidez d’essayer un remède maison, vous devez arrêter de l’utiliser et consulter votre médecin si :

  • vos symptômes persistent
  • vous avez des crampes d’estomac
  • vous apercevez des traces de sang en allant aux toilettes

Votre médecin peut déterminer la cause de vos symptômes et déterminer si vous avez réussi à éliminer l’infection.

Comment traite-t-on généralement les oxyures ?

Le pamoate de pyrantel est présent dans la plupart des traitements en vente libre contre les oxyures. Des médicaments sur ordonnance sont également disponibles. Votre médecin peut vous prescrire un traitement pour vous aider à éliminer l’infection.

Cependant, faite toujours attention à votre hygiène de vie et si nécessaire apportez y quelques modifications :

  • Lavez vos mains régulièrement.
  • Coupez vos ongles régulièrement pour les garder court (ne les rongez pas )
  • Portez des sous-vêtements serrés.et lavez les au quotidien (avec de l’eau chaude)
  • Changez régulièrement de vêtements de nuit.
  • Nettoyez les sols de votre maison ou appartement (balai et serpillère)
  • passez à la machine votre draps de nuits

Si vous utilisez un remède maison et que vos symptômes n’ont pas diminué au bout de quelques jours, vous devriez consulter votre médecin. Si vous pensez que votre organisme a éliminé l’infection, vous devez tout de même consulter votre médecin pour vous assurer que votre état n’est plus contagieux.

Si vous utilisez un médicament en vente libre, vos symptômes disparaîtront probablement dans les trois jours suivant la première dose. Cependant, vous serez toujours contagieux pendant environ une vingtaine de jours après le traitement. En effet, les œufs qui ont été pondus peuvent éclore et favoriser la propagation de l’infection. Vous devez prendre votre médicament correctement et régulièrement pour vous débarrasser des oxyures.

Conseils de prévention :

Se laver fréquemment les mains avec du savon et de l’eau chaude est le meilleur moyen d’éviter une réinfection. N’oubliez pas de le faire avant ou après ces étapes :

  • être allé aux toilettes
  • avoir changé une couche
  • manger
  • toucher votre bouche

Bien souvent, les œufs des vers intestinaux reste n certain temps sous vos ongles. Pour éviter toute novelle contamination, gardez vos ongles les plus court possible. Vous pouvez ensuite les ingérer si vos mains n’ont pas été correctement lavées. Garder les ongles courts peut aider à éviter cela. En savoir plus sur les oxyures et la façon de les prévenir.

Catégories : nutrition

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *